top of page

Adobe Firefly - L'allié ou l'ennemi des créatifs ?

Dernière mise à jour : 6 mai 2023



Adobe vient récemment de lancer la beta de son nouveau produit, Adobe Firefly. Un espèce de Adobe Photoshop sur les stéroides qui utilise l'art génératif par AI afin de créer ou modifier des images en quelques secondes. L’art génératif par AI est une forme d’art qui utilise des algorithmes intelligents pour créer des œuvres originales et variées, à partir de données, de règles, ou de paramètres définis par l’artiste ou l’AI elle-même. Adobe Firefly est un nouvel outil de création d’image par AI, qui fait partie de la famille des modèles génératifs d’Adobe Sensei.


Adobe Firefly est actuellement en version bêta et utilise des images qui ont été autorisées pour l’entraînement de l’AI. Un problème qui a souvent été mentionné par plusieurs artistes qui jugent que plusieurs autres modèles tels que MidJourney, Stable Diffusion et Dalle 2 volent littéralement leurs oeuvres.



Adobe Firefly permet aux utilisateurs de générer des images et des effets de texte de haute qualité, en utilisant un langage naturel. Par exemple, on peut écrire “un chat noir avec des lunettes” ou “un logo bleu avec le mot Firefly” et obtenir une image correspondante. On peut aussi modifier l’image générée en changeant les mots ou en utilisant des outils graphiques. Adobe Firefly s’intègre directement aux workflows des produits Adobe, tels que Creative Cloud, Document Cloud, Experience Cloud et Adobe Express.


Il sera bientot très facile pour un photographe de modifier un détail génant une photo ou pour un designer de créer un logo ou même l'interface d'un site web. Pas besoin de vous dire que plusieurs emplois comme les photographes de "stock photo" sont grandement en danger. Cela va aussi mener à la création d'emplois pour de nouveaux experts en "prompt" qui seront en mesure de bien comprendre le besoin d'un client et d'agencer un style qui correspond bien à la demande.


Cela nous amène à la question de la distinction entre la créativité et la capacité technique des artistes à faire de l’art. L’AI peut produire des œuvres qui dépassent les limites humaines en termes de complexité, de diversité, ou de rapidité. Mais l’AI peut-elle être considérée comme une artiste à part entière, ou comme un simple outil au service de la vision humaine ?



L’art génératif par AI peut aussi offrir de nouvelles opportunités aux personnes créatives qui n’ont pas de talents ou de compétences en peinture, en graphisme, ou dans d’autres domaines artistiques. Grâce à l’AI, ces personnes peuvent exprimer leurs idées, leurs émotions, ou leurs messages à travers des œuvres générées automatiquement ou semi-automatiquement. Il n'est plus nécessaire de comprendre comment dessiner, ou faire de la photographie afin d'être un créateur, il ne sera nécessaire que d'avoir une idée et de laisser l'AI faire le travail.


L’AI peut aussi les aider à apprendre et à améliorer ses techniques artistiques, en fournissant des exemples et en permettant de mélanger des styles et de voir le résultat en quelques secondes. Nous voyons déjà l'emmergence d'artistes qui utilise l'AI afin de s'inspirer et qui par la suite réalisent l'oeuvre de façon traditionnelle.



Les AI génératifs d'art pourront donc conduire à une explosion de contenu créatif dans le futur, en démocratisant l’accès et la participation à l’art. Cependant, cela va aussi poser des défis et des risques, tels que:

  • La protection des droits d’auteur et de la propriété intellectuelle des œuvres générées par ou avec l’AI ( L'un des grand problème est qu'il est difficile pour un artiste créant une oeuvre par AI de savoir s'il est en train de copier sans le savoir une oeuvre )

  • La préservation de la diversité et de l’originalité des expressions artistiques face à la standardisation ou à la banalisation des œuvres générées par ou avec l’AI

  • La reconnaissance et la valorisation du rôle et de la contribution humaine dans le processus créatif impliquant l’AI

  • La responsabilité éthique et sociale des artistes et des utilisateurs de l’AI dans la production et la diffusion des œuvres génératives. Certaines images pouvant créer de la confusion entre le réel et le faux.


Ces défis et ces risques nécessitent une réflexion critique et un dialogue constructif entre les acteurs impliqués dans l’art génératif par AI, tels que les artistes, les chercheurs, les développeurs, les critiques, les spectateurs, et les régulateurs. Les gouvernements devraient déjà être en train de faire des consultations sur le sujet afin de bien réglementer ces nouvelles zones grises.


Il s'agit sans doute d'une des plus grandes révolution dans le domaine artistique et il ne faut pas prendre à la légère les impacts que cette révolution va avoir car il est peu probable que l'on retourne en arrière.



Reine Elizabeth en kilt avec une cornemuse lance flamme ( Image Générée par l'AI Midjourney )



Posts récents

Voir tout
bottom of page